bandeau
bienvenue à la SVPA

Rapport PSA sur les cirques 2016

CIRQUE D'UN AUTRE TEMPS

 

Ce que ne pourrait se permettre aucun zoo, sous peine de plainte pénale pour infraction contre l' ordonnance sur la protection des animaux OPan, est autorisé aux cirques en Suisse. Dans leurs tournées de cette année, les cirques Royal et Gasser-Olympia GO présentent des lions qui vivent à l'étroit,dans des conditions contraires aux besoins de cette espèce – avec la bénédiction des autorités d'ailleurs. La Protection Suisse des Animaux PSA exige qu'il soit mis un terme aux réglementations légales spéciales absurdes et scandaleuses en vigueur pour les cirques.

 

Les surfaces des enclos pour animaux utilisés dans un manège peuvent être inférieures au minimum légal, à concurrence de plus de 30 %.  Alors que l' ordonnance sur la protection des animaux leur donne droit à de modestes espaces extérieurs de 140 m2, les lions du cirque GO pourrait être détenus, dans certains localités, dans des enclos mesurant seulement 52 m2. Les cirques peuvent donc garder des félins dans des conditions soi-disant conformes à la protection des animaux, sans garantir une détention répondant aux besoins de l'espèce. La Suisse est aujourd'hui pratiquement la seule à tolérer ceci: 19 pays européens règlent déjà par la loi quelles espèces animales les cirques peuvent encore vraiment emmener en tournée.

 

Détention non respectueuse des animaux

Une détention «respectueuse», à vrai dire dans une certaine mesure seulement, de cinq lions comme le cirque GO en emmène avec lui implique, du point de vue de la protection des animaux, les exigences suivantes: un enclos d'une surface d'au moins 1'500 m², avec un terrain surélevé, des rochers où les lions peuvent se coucher et une occupation consistant à rechercher la nourriture. Lors des diverses visites effectuées surplace, la Protection Suisse des Animaux PSA a vu au Cirque Gasser-Olympia des animaux enfermés des heures durant, sur une surface de 8 m² seulement. Il leur était impossible d'utiliser en permanence l'espace extérieur et l'occupation que prescrit la loi – sous forme de recherche de la nourriture – n'existait pas. L'octroi de l'autorisation de tournées par le service vétérinaire du canton de Bâle-Campagne apparaît donc, dans ces conditions, incompréhensible et surprenant.

 

Epreuve quotidienne

Pendant les présentations sous la tente du cirque, les lions du Cirque GO et du Cirque Royal sont la plupart du temps en position assise sur des estrades, font quelques sauts ou se roulent au sol. Il est manifeste que parmi les animaux présentés, un ou deux individus seulement tolèrent vraiment la proximité du dompteur, les autres lions n'étant là que pour le décor. Pour eux, les présentations au manège ne sauraient nullement constituer une occupation enrichissante, mais tout au plus une routine bien fade – et dans le pire des cas une épreuve quotidienne devant le public.

 

Vieux lions marqués par l'influence de l'homme

Dans la discussion portant sur la «conformité aux besoins de l'espèce» de la détention animale, on oublie aisément que détenir des bêtes sauvages au cirque engendre toute une série de problèmes supplémentaires quant à leur protection. En admettant que les cirques ont besoin de jeunes animaux en bonne santé pour leur spectacle – et favorisent par conséquent un commerce douteux d'animaux sauvages – se pose la question de savoir ce qu'il doit advenir des vieux lions de cirque. Où ceux-ci peuvent-ils passer la fin de leur vie alors que l'on manque de place pour héberger des félins «retraités» dociles? Voilà une question soulevant souvent bien des incertitudes. A cela s'ajoutent des problèmes de comportement imputables à la séparation précoce de la mère, à l'élevage à la main et à l'empreinte (défavorable) laissée par l'homme en tant que partenaire social.

 

Les lions n'ont pas leur place au cirque

Peu importe qu'un cirque en particulier détienne plus ou moins bien ses animaux, la présentation de félins et d'autres espèces sauvages dans les cirques est une relique des temps passés. La PSA est clairement d'avis que les bases légales actuelles de la Suisse ne suffisent plus à garantir une détention respectueuse des animaux et que certaines espèces ne devraient plus entrer en ligne de compte pour la tournée et la présentation dans un cirque. Une motion* déposée en 2015 par la conseillère nationale Isabelle Chevalley (Parti vert-libéral) exige elle aussi l'établissement d'une liste des espèces animales admises dans les cirques. La PSA mettra donc logiquement tout en œuvre pour favoriser l'acceptation de la motion Chevalley par le Parlement.

 

* 15.3296 - Motion: Réglementation des espèces animales admises dans les cirques


---------------------------------------------------------------------------

Communiqué de presse

Animaux de compagnie: forte hausse des importations illégales enregistrées dans le canton de Vaud. 

Le nombre d'importations illégales d’animaux de compagnie est en constante augmentation dans le canton de Vaud. L’année dernière, 88 cas ont été mis en évidence, soit plus du double que trois ans auparavant (40 en 2012). Ces importations concernaient très majoritairement des chiens (93%). Sachant que les animaux importés de manière illicite remplissent rarement les exigences sanitaires, ils représentent un risque non négligeable de réintroduction de la rage en Suisse. De surcroît, de nombreux animaux proviennent de filières caractérisées par des conditions d’élevage et de détention précaires. 


Le Département du territoire et de l’environnement (DTE) et la Société vaudoise pour la protection des animaux (SVPA) s’inquiètent de la recrudescence des importations illégales d’animaux de compagnie, notamment de chiens. Le nombre de cas identifiés ne cesse d’augmenter (9 en 2010 ; 40 en 2012 ; 88 en 2015) alors que la population canine reste stable dans le canton. Ces importations constituent un risque non négligeable de réintroduction de la rage en Suisse. Si cette maladie mortelle pour l’homme et les mammifères a officiellement disparu depuis 1998, 60% des animaux introduits illégalement dans le pays ne sont pas (ou mal) vaccinés contre la rage. 


Les importations illicites masquent par ailleurs des pratiques maltraitantes. Dans la plupart des cas, les animaux proviennent de filières dont le seul moteur est l’appât du gain. Nombre d’élevages alimentant ces canaux commerciaux ne sont guère attachés au bien-être de l’animal. Les chiens issus de ces élevages sont finalement mal socialisés, ce qui peut conduire leurs propriétaires à connaître d’importantes difficultés pour intégrer leur animal de compagnie à leur nouvel environnement. En outre, ces animaux présentant souvent un mauvais état de santé, leurs détenteurs finissent par les confier à des refuges dont les effectifs ne cessent de croître.


À la veille des départs en vacances, la SVPA et le DTE rappellent que toute importation d’animaux doit se faire dans le respect de la dignité de l’animal et de la législation en vigueur. Le DTE relève par ailleurs que la vaccination antirabique est obligatoire pour les carnivores domestiques voyageant à l’étranger et recommande d’éviter de se rendre dans un pays à risque de rage accompagné de son animal de compagnie. 


Référents pour la presse :
Dr Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal, 021 / 316 36 70
Alain Zwygart, administrateur SVPA, 079 / 401 94 90


---------------------------------------------------------------------------

Qui sommes nous ?

Fondée en 1861, le 20 mars, à L'Hôtel de Ville de Lausanne, la Société vaudoise pour la protection des animaux (SVPA) s'occupe de la protection effective et juridique dans le canton de Vaud: elle s'efforce de prévenir et d'empêcher les mauvais traitements envers les animaux et, s'il y a lieu, d'en provoquer la répression; elle renseigne le public sur le façon de nourrir et de soigner les animaux; elle tend à ce que les animaux aient une existence convenable, qui se termine sans souffrance.


La SVPA poursuit son but par l'influence et l'exemple de ses membres, par des démarches auprès des autorités, par des publications, des conférences et des expositions, par des encouragements aux personnes qui sont méritantes de la cause de la protection des animaux, par l'entretien d'un bureau et d'un inspectorat, l'entretien d'un refuge pour les animaux abandonnés ou destinés à être placés chez des nouveaux maîtres, l'entretien de volières pour les oiseaux réclamant des soins, par des actions de secours en faveur d'animaux domestiques ou sauvages, par la publication d'un périodique, le "Courrier des Bêtes", par tout autre moyen destiné à venir en aide aux animaux .


---------------------------------------------------------------------------

Finances

La SVPA ne touche aucun subside de l’État ; elle vit grâce à la générosité de ses membres, grâce à des donations et des legs. Une Fondation pour la protection des animaux met en réserve les dons importants, les donations et les legs; seuls les intérêts de ce capital sont utilisés pour rendre possibles les activités de la SVPA en faveur des animaux. Les membres du Comité de la SVPA œuvrent bénévolement. La SVPA est représentée au sein de plusieurs commissions municipales, cantonales, fédérales s'occupant des animaux et de leur protection.


Elle veille à l'application de la Loi fédérale sur la protection des animaux (LPA).


Elle soutient toute initiative, toute pétition, toute intervention officielle destinée à promouvoir le bien-être des animaux.

 



 

admin portraits, maquettes, réalisation www.atelierk.org et www.reseaudecompetences.net
Refuge
Inspectorat
Bureau des animaux perdus
PAM
Éducation canine
Passeport vacances
Courrier des bêtes
Max et Tricoline
Crémation
Jardin souvenir
Administration
Blibliothèque, vidéothéque
Horaires, adresses
Modification d'adresse
Législation
Adresses chenils
Adresses chatteries
Pensions chevaux
Classes jeunes chiots
Service à domicile
Infos pratiques
Annoncer perdu
Chiens
Chats
Animaux de la faune
Animaux de rente
Animaux exotiques
Chevaux
Expérimentation animale
Foie Gras
Fourrure
Cirques et ménageries
Législation
Sondage
Divers
Devenir membre
Successions, legs
Faire un don
Animaux du refuge
En souvenir de…
Envoyer des photos
Formulaire mail
Plan d'accès
Recherche scientifique sur le PAM
PAM Vaud SVPA
Avant d'adopter un chien
Été et parasites
La toux de chenil
Détention à la chaîne
Agressivité ou dangerosité ?
Marquage électronique
La mode des molosses
Chiens morts de coup de chaleur
Prise de position sur les chiens de combats
Éviter un chien agressif
Enfant et chiots
L'école des chiots
Contre l'abandon des animaux de compagnie
Renseigner vos amis !
Organiser ses balades à plusieurs
Divers
Dangers pour les chats
Noyer des petits chats
Marquage électronique
Avant d'adopter votre minet
Accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine
Bénédictions des animaux
Vieux chiens, vieux chats
Vaccins sans aiguilles ?
Vos vacances et vos animaux
Assurances: Bon à savoir
Surcharge = euthanasie ?
L'arnaque sur Internet
Nouveaux enclos pour nos lapins
Retour sur terre pour Mistigri
Un nouveau membre au comité
Agriculture indigène
La Vaux-Lierre
Prévoir ses vacances pour moins d'abandons
Les Mini-Soigneurs
Attention aux chenilles processionnaires!
Couvertures pour chats
Poissons correctement abattus
Méta et hérissons
Marmottes-paradis
Aider le hérisson pour l'hiver
Un oisillon par-terre
Un spectacle effrayant !!!
Ne pas nourrir les pigeons en villes
Éloinger le pigeon des villes
Quand les faons font les frais de la curiosité scientifique!
Les ours du Dählhözli
Parc aux ours de Berne - autrefois la fosse aux ours
Les ours ne sont pas des clowns
Fin des animaux dans les cirques en Grèce
Knie
Livre internet
Consommation de viande et santé
Qu'est-ce qu'un élevage BIO ?
Porcs en plein air
Éduquer le consommateur ?
Respecter la viande
Marquage des animaux
Croissance du BIO
Le grand massacre
Où trouver de la viande à label ?
Première Veggie Pride internationale
Viande de veau rosée
Vous en reprendrez un peu ?
Non, cela ne me fait pas plaisir !
Non au foie gras !
Campagne 2015
Trafic d'animaux exotiques
Pourquoi acheter des serpents ?
NST équine
Mieux connaître les mulets
Plaidoyer pour les chevaux
Fondation pour le cheval
Nous payons des expériences stupides et cruelles
Xénotransplantation
Sensible diminution des expériences
Campagne antifourrure 2006
Plutôt en fourrure que nus
Massacre en Chine
Fourrure - chimie
Voyager avec son chien ou son chat
Registre des animaux trouvés
Interdiction de détenir des animaux
Etiquettage des fourrures
Importations